Après le nouveau découpage des régions, la réforme territoriale passe à une étape plus opérationnelle. Le gouvernement a ainsi nommé sept « préfets préfigurateurs » pour préparer le nouvel ensemble. Le mercredi 22 avril, c’est Eric Delzant qui a été nommé pour la grande région Bourgogne Franche-Comté.


Le nom du futur chef-lieu provisoire de région sera proposé cet été et sera validé fin aout 2015. Après les élections régionales des 6 et 13 décembre, les nouveaux élus de la grande région seront consultés sur un choix définitif, qui sera arrêté par décret en juillet 2016.

La future grande région Bourgogne Franche Comté sera effective le 1er janvier 2016. Elle comptera 2,8 millions d’habitants, 3 831 communes (dont 25 communes de plus de 10 000 habitants) et 8 départements (Côte-d’Or, Doubs, Haute-Saône, Jura, Nièvre, Saône-et-Loire, Territoire de Belfort, Yonne). Avec 17,3 % d’emplois industriels, la région Bourgogne Franche-Comté sera la plus industrielle des futures régions françaises. Le territoire restera marqué par une forte tradition agricole, tournée à la fois vers la viticulture et l’élevage.