Juin / juillet / août 2017

Édito


La nouvelle Communauté de Communes « Loire, Vignobles et Nohain » est un territoire riche. 

Riche d’une nature abondante et généreuse, traversée par la Loire, qui offre un terroir propice à l’agriculture, à la viticulture et à la gastronomie. Riche également d’Art, de Culture et d’Histoire grâce à un patrimoine qui a su a traverser les âges.

Ces trésors séduisent les touristes de passage et façonnent notre économie locale grâce au travail d’entrepreneurs et d’artisans passionnés.

 

Denis Mangeot Président de l’adebCosne

L’activité touristique sur le territoire communautaire


La Communauté de communes Loire, Vignobles et Nohain dispose de 94 établissements d’hébergement touristique. Ceux-ci profitent de l’attractivité de divers sites prisés des touristes, comme par exemple le site de Guédelon, la Loire à vélo, les vignobles locaux, la Tour du Pouilly Fumé, le Belvédère de Saint-Andelain, etc. Leur fréquentation est également soutenue par l’activité économique locale, notamment générée par le CNPE de Belleville-sur-Loire.

Les 3 offices de tourisme du territoire ont accueilli 15 000 visiteurs en 2016. Les nombreux labels certifiant de la qualité des prestations offertes sur notre territoire contribuent à valoriser son  attractivité  territoriale (labels Accueil Vélo, Qualité Tourisme ou Vignobles & Découvertes. 

Donzy a la particularité d’être l’un des 6 sites de la Province Nivernaise répertorié plus beaux sites de France. La commune est également porteuse d’une offre  dédiée aux cyclotouristes.

La fusion prochaine de ces 3 points d’information permettra la mise en place d’une véritable stratégie de développement touristique sur le territoire.

L’impact des résidences secondaires dans la Nièvre


Le tourisme représente 5 % du PIB de la Nièvre. 

Le poids des résidences secondaires est prépondérant dans ce secteur d’activité puisque l’hébergement marchand (hôtels, campings, gîtes, meublés, chambres d’hôtes, hébergements collectifs et bateaux) représente seulement 17 % des capacités d’accueil dans le département.

Ainsi, sur les 4.9 millions de nuitées consommées dans le département en 2016, 711.710 seulement ont été effectuées dans le secteur marchand. L’an dernier, les hôtels nivernais ont été occupés à 49 %, les campings à 24,7 % et les gîtes à 36,8 %. Des chiffres à comparer avec les taux d’occupation des établissements touristiques  régionaux : 52,3 % pour les hôtels, 27% pour les campings et 42,8% pour les gîtes.

Plus de 20 000 résidences secondaires sont comptabilisées dans le département. 36 % d’entre elles sont situées dans le Morvan, 22 % le long du canal du Nivernais et 7 % dans le val de Loire. Elles appartiennent en général à des urbains, surtout de l’Ile-de-France, de la région lyonnaise ou des Pays-Bas. Le nombre important de résidences secondaires explique en partie les taux d’occupation plus faibles des hébergements marchands.