Pôle commercial de Cosne-Cours-sur-Loire

Cosne-Cours-sur-Loire, deuxième pôle commercial du département

Le chiffre d’affaires global du pôle commercial de Cosne-Cours-sur-Loire s’élève à 143 millions d’euros en 2015, ce qui représente près de 12% de l’ensemble de l’activité commerciale nivernaise.

94% de ce chiffre d’affaires est réalisé par les habitants de la zone de chalandise de Cosne-Cours-sur-Loire.

86% du montant des dépenses totales est réalisé dans les grandes surfaces, 11% dans des commerces de moins de 300 m².

Répartition du chiffre d'affaires du pôle commercial de Cosne-Cours-sur-Loire 
Commerces de moins de 300 m²11%
Grandes surfaces86%
Commerces non sedentaires1,5%
Autres formes de vente1,5%

Une activité commerciale centralisée à Cosne-Cours-sur-Loire

Le pôle commercial de Cosne-Cours-sur-Loire draine une part importante des achats effectués sur le bassin (132 millions d’euros). Les achats effectués sur le reste de la zone de chalandise sont marginaux puisqu’ils ne représentent que 9% du montant total des achats (23 millions d’euros).

Le département du Cher est la première destination de l’évasion commerciale : il capte 20% du montant total des achats réalisés. Tous produits confondus, le pôle commercial de Nevers semble relativement peu attractif pour les habitants du bassin de Cosne-Cours-sur-Loire puisque celui-ci ne représente que 3% du montant total des achats réalisés.

Évasion commerciale du pôle commercial de Cosne-Cours-sur-Loire 
Cher19%
Loiret6%
Autre6%
Vente à distance5%
Nevers et sa périphérie3%

Un potentiel de consommation en hausse

Pour les produits de consommation courante hors « restauration du midi » et « pharmacie », les dépenses commercialisables sont passées de 242 millions d’euros à 254 millions d’euros, soit une augmentation de près de 5% en 5 ans. L’évolution du potentiel de consommation s’avère particulièrement dynamique puisque le budget de consommation moyen par ménage n’augmente que de 2% au niveau national.

L’évolution du potentiel de consommation du bassin de Cosne-Cours-sur-Loire est stimulée par une augmentation du nombre de ménages et par une population ayant un niveau de vie plus élevé que les moyennes départementales.



Le potentiel de consommation du bassin de Cosne-Cours-sur-Loire s’élève, tous produits confondus, à 258 millions d’euros pour 2015.