Avril / mai / juin 2019

Le bassin de Cosne-Cours-sur-Loire devient « Territoire d’industrie » !

La communauté de communes Loire, Vignobles et Nohain a récemment rejoint la liste des 136 « Territoires d’industrie » sélectionnés par le gouvernement. Notre bassin économique bénéficiera donc lui-aussi de l’accompagnement spécifique élaboré par l’État pour dynamiser le secteur industriel français.

Financements et expertises au service des territoires et des entreprises

Déclinaison territoriale de la politique industrielle nationale, le dispositif « Territoires d’industrie » repose sur une concentration inédite de moyens financiers, techniques et humains. Une enveloppe de 1,36 milliard d’euros est allouée à ce dispositif ambitieux. Cet engagement financier conséquent est complété par la mobilisation de divers opérateurs, tels que la Banque des Territoires, Bpifrance ou encore Business France, dont les savoir-faire sont reconnus.

Concrètement, plusieurs services répondant aux 4 enjeux majeurs définis par le gouvernement (recruter, attirer, innover, simplifier) sont proposés aux territoires, l’objectif étant d’exploiter les propositions les plus adaptées aux réalités de terrain. L’État va ainsi mettre à la disposition des régions et des EPCI des financements, mais aussi l’expertise de ses opérateurs pour que les projets de croissance industrielle soient facilités. L’intégration de notre bassin économique dans ce dispositif complet est une véritable opportunité dont il faut se saisir pour dessiner l’avenir du secteur industriel local.

Une approche décentralisée, au plus près des réalités de terrain

Le dispositif « Territoires d’industrie » a la particularité de reposer sur les acteurs institutionnels et économiques de terrain qui connaissent les particularités des bassins économiques auxquels ils appartiennent. Cette gestion décentralisée s’appuie donc sur l’implication des collectivités territoriales et des acteurs industriels locaux chargés de sélectionner les projets adaptés aux réalités de leur territoire. Les institutions régionales seront sollicitées pour la validation et le suivi des projets retenus, l’Etat interviendra en dernier lieu pour mobiliser les outils et les moyens financiers nécessaires à la mise en œuvre du plan d’actions défini. La démarche se concrétisera par la formalisation d’un projet de Territoire d’industrie établi pour 4 ans. La volonté et la détermination des acteurs de terrain sont la clé du succès de ce dispositif qui repose sur un ciblage précis des projets à développer et des entreprises à accompagner.

Unis au sein du Territoire d’industrie Nevers Val de Loire

Le Territoire d’industrie Nevers Val de Loire s’étend de Cosne-Cours-sur-Loire à Decize, en passant par La Charité-sur-Loire et Nevers. Ce zonage correspond à la dynamique que nous avons souhaité développer depuis plusieurs années autour de l’axe ligérien. Dans le cadre de cette démarche décentralisée, chaque intercommunalité est associée à un industriel. Pour notre territoire, ce binôme est composé d’Abel Kaichouh, directeur général chez GEFICCA et de Denis Mangeot, vice-président de la Communauté de communes Loire, Vignobles et Nohain, chargé du développement économique et président de l’adebCosne.

Une première réunion de collecte des besoins des entreprises industrielles locales s’est tenue fin mars. Grâce à l’implication de plus d’une quinzaine de chefs d’entreprise et de représentants des institutions locales, des pistes de travail précises ont pu être mises en exergue. Des réunions de ce type se sont également tenues à Nevers, Decize et La Charité-sur-Loire. Les informations collectées seront recoupées et synthétisées pour construire un plan d’action cohérent qui sera détaillé dans le contrat de projet territorial industriel qui sera soumis à l’Etat. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’avancement de ce projet ambitieux qui structurera notre tissu économique pour les prochaines années.