L’entreprise MECAPRECIS de Cosne-Cours-sur-Loire est spécialisée dans le domaine de la mécanique de précision.


MECAPRECIS produit des pièces industrielles à forte valeur ajoutée pour des prototypes, des petites ou des moyennes séries. L’entreprise profite d’une expertise significative dans le domaine du fraisage cinq axes permettant d’usiner des pièces complexes en une seule opération. L’établissement cosnois, qui emploie aujourd’hui 10 salariés, affiche un chiffre d’affaires de 1.4 million d’euros pour l’exercice 2018. MECAPRECIS fait partie du groupe D&G Industrie, implanté dans le Cher et dirigé par Didier Richard. Ce regroupement de 3 entreprises propose une offre commerciale globale en usinage de précision au service de secteurs industriels variés.

« La clientèle de MECAPRECIS est exclusivement composée de professionnels qui s’adressent à nous pour la production de pièces complexes. Nous travaillons pour des entreprises fabriquant des composants ou des équipements de haute précision, notre expertise nous permet de nous démarquer de la concurrence locale et nationale » se félicite Didier Richard. L’entreprise cosnoise compte parmi ses clients des entreprises locales telles que Geficca (Cosne-Cours-sur-Loire), Michelin (Bourges), Texys (Varennes-Vauzelles-Garchizy) ou Stromag (La Guerche-sur-l’Aubois).

Machine de mesure tri dimensionnelle, cellule robotisée 5 axes, robots de palettisation, etc., Didier Richard investit entre 150.000 et 200.000 euros par an en équipements dans le site de production de Cosne-Cours-sur-Loire. « Nous menons une politique d’investissement ambitieuse en renouvelant régulièrement notre parc machines, mais ces équipements ne sont performants que grâce aux savoir-faire technique des salariés » précise le directeur. Malgré les difficultés de recrutement rencontrées dans le secteur industriel, trois nouveaux salariés ont été récemment intégrés pour remplacer des départs à la retraite. « Nous avons mis en place un certain nombre d’avantages sociaux pour les salariés, cela nous permet de compenser en partie le manque d’attractivité du territoire nivernais. Il est cependant difficile d’intégrer des stagiaires ou des apprentis par manque de postulants ».

Grâce au réseau Entreprises ligériennes de la Nièvre, Didier Richard sera mis en relation avec une entreprise locale pour évaluer la faisabilité du développement d’un logiciel métier spécifique.

MECAPRECIS sur le web
MECAPRECIS sur les réseaux sociaux

Zone industrielle Le Tremblat – Cosne-Cours-sur-Loire

MECAPRECIS